Protection des plantes sauvages

Durant les dernières décennies, une forte diminution de la biodiversité a pu être observée, causée principalement par les activités humaines qui entraînent la destruction des écosystèmes abritant plantes et animaux. La conservation de la biodiversité est devenue un motif de préoccupation mondiale. La plupart des observateurs admettent la disparition de nombreuses espèces, et considèrent essentiel que cette diversité soit préservée. Le bassin méditerranéen représente l’un des 34 « points chauds » (hotspot) de biodiversité à l’échelle de la planète, en raison d’une énorme richesse, tant floristique que faunistique.

Du fait de son insularité et de la diversité de ces paysages, la Corse compte elle, presque 3000 espèces végétales dont 5% d’endémiques strictes. « Les Corses sont dépositaires d’un patrimoine végétal de grande valeur, on peut même dire de valeur mondiale,

 

Il est donc important de faire savoir aux jeunes générations, et à un large public, l’intérêt de notre patrimoine floristique.

Le ciste de Crête (Cistus creticus)